• Les Chroniques

    Retrouvez ici nos services presse, avis et coup de coeur !!

  •  

    L'énigme

     

    Janvier 2014, 238 pages

     

    Saison 1 : Charmer la louve avant de perdre sa trace

     

    Résumé

    Louane Harper et Charlie Reed sont des jeunes comme les autres. « Attends, on nous insulte là ? » « Ça m’en a tout l’air,

    c’est pas très gentil... » Bon, disons qu’ils essaient de l’être. Âgés d’une vingtaine d’années, leurs vies respectives sont

    pourtant déjà bien remplies... et hautes en couleurs. Ils vivent tous deux avec un secret, un don... « Un don ?! Une

    malédiction oui ! » « Laisse, ils peuvent pas comprendre. » Vous avez fini ?! Je disais donc que l’un comme l’autre est

    atteint d’un syndrome assez particulier... Elle disparaît sous le coup de l’émotion, il change de sexe selon la température

    de l’eau qu’il touche. Et quand deux êtres aussi exceptionnels et différents sont amenés à se rencontrer, ça fait parfois des

    étincelles... et souvent de grosses frayeurs.

     

    L'Avis de Bilitis

     

    Je dois dire que j’ai été agréablement surprise par l’introduction de ce livre. C’est une idée originale et innovante pour ce

    prologue qui est très bien fait.

     

    L’histoire de deux points de vue différents, celui de Lou et de Charlie, sont très bien écrit et passionnant à lire. J’ai aimé

    trouver une version améliorée d’un ancien manga, vu lorsque j’étais enfant, et de voir le personnage avoir son propre

    caractère. Lou et Charlie sont attachants à travers leurs défauts et leurs atouts. Le style d’écriture m’a plu. Malheusement,

    l’humour sarcastique des deux auteures n’a pas fonctionné avec moi. J’ai trouvé que certains traits de caractère des

    personnages dépeints étaient, selon moi, trop exagérés et en devenaient parfois exubérants. Pour conclure, lorsque j’ai fini

    la saison un, la première chose que j’ai pensé « nooooonnn» ! Je n’ai qu’une chose à dire : « où est la saison deux ?! »

     

    C’est un roman plein d’humour et de bonheur que je conseille à tout le monde.

    L'énigme

    *

    L'énigme

    L'énigme


    votre commentaire
  • Sharon Kena Edition, janvier 2014, 238 pages

     

    Résumé

     Le Sarangin Sélog est un narkomaani, autrement dit, l’un des êtres les plus doués de sa race lorsqu’il s’agit de

    comprendre les sentiments des personnes auxquelles il prend le souffle. Pourtant, aux yeux des siens, ce qui le différencie,

    ce n’est pas la précision de son don, c’est cette longue cicatrice qui court sur sa joue et le défigure.Son frère (et chef de

    Cerdhe) continue de se reprocher cette blessure, aussi pour ne plus avoir à lire les regrets dans ses yeux chaque fois qu’il

    le regarde, Sélog demande à Zar de l’accueillir dans sa faction. Nouveau chef, nouveau travail, nouveaux amis, mais en

    intégrant le Cerdhe de Zar, il n’avait pas songé un seul instant qu’il rencontrerait celle qui changerait sa vie à jamais et

    deviendrait en même temps un symbole d’espoir pour tout son peuple.

     

    L'avis de Pascaline

     

    Au début de Sélog, on découvre que les Sarangins sont une espèce extra-terrestre. Ils ont fait un voyage sans retour vers

    la Terre afin d’y accomplir une mission. Une « diseuse » a sélectionné ceux qui ont le plus de chance de réussite dans

    cette quête au bonheur et à la survie de leur espèce. Je vous laisse découvrir quelle est cette «mission», enfin, la

    couverture est un indice très parlant... Les Sarangins, ah *soupire* les Sarangins !!! Oubliez donc vampires,

    loup-garous, faës et toutes autres créatures surnaturelles... les Sarangins ne les vaudront pas. Certes, ils ont la capacité

    de sentir les émotions par une simple aspiration du souffle, capturant une multitude de sentiments, des plus évidents aux

    pluscomplexes. Mais ils sont surtout l’incarnation de l’homme par-fait ! Ils sont grands, forts, virils, intègres, honnêtes

     

    et justes (j’ai limité les qualificatifs mais croyez-moi la liste est longue). Ce sont des hommes tels qu’on aimerait qu’ils

    en existent (plus) dans notre réalité. J’ai tenté d’en avoir un pour moi mais Emmanuelle Amadis m’a dit qu’il n’était

    pas proposé à l’adoption, dommage. Enfin, j’aurais tenté ma chance...

     

    Pour revenir aux Sarangins, depuis 6 ans, ils vivent en paix avec l’humanité, neutres dans les conflits qui opposent les

    divers gouvernements. Pourtant, ils ne sont pas complètement, et j’ajouterai même volontairement, intégré à la société qui

    les accueille. Ils se méfient des humains et dissimulent la véritable raison qui les a obligés à venir sur la Terre. Ils

    cohabitent sans vraiment avoir de relation avec la population, enfin jusqu’à la rencontre entre Sélog, le Sarangin et Elliana,

    une humaine, qui va tout faire basculer… Et quel rencontre ! J’ai adoré la façon dont ils ont été «connecté», leur besoin de

    l’autre a été si bien écrite que j’ai aussi resentie cette «tension» que les personnages ont resenti. C’est très prenant et par

    dessus tout c’est très originale. Personnellement, je sature en vampire, métamorphes et compagnie et j’accueille les extra-

    terrestre avec grand plaisir. C’est un bol d’air frais et ça fait du bien. Et puis, la reflexion sur notre monde, sur la nature

    humaine, portée par ce livre, avec le point de vue des Sarangins m’a énormement plu. Si un livre, en plus de me divertir,

    de me faire rêver, me fait réfléchir, moi j’adore et je recommande.

     

    Voilà, je suis fan, et j’attends la suite avec impatience. 

    Sarangins T.1, Sélog d'Emmanuelle Amadis

     

    Merci à Emmanuelle Amadis pour m'avoir permis de lire ce roman en avant-première (en décembre 2013), je me

    suis vraiment régalée à sa lecture !!!

     

    Sarangins T.1, Sélog d'Emmanuelle Amadis

     Sarangins T.1, Sélog d'Emmanuelle Amadis


    1 commentaire
  • True Moon Saison 1 de David Rider 

    Auto-édition chez thebookedition, 2013, 213 pages

    pdf :9 € / papier: 17 €

     Genre : Bit-lit - M/M

     

    Résumé (de Claudia)

     

      Dans ce livre , on plonge directement dans une série d’événements où les parents de Mathieu, encore bébé, trouvent la

    mort. Des paires d’yeux jaunes en seraient la cause. Plusieurs années plus tard, le jeune homme survivant de cet accident,

    Mathieu Lunéa, est élevé par sa tante. Bientôt, il aura 25 ans et que va t-il lui arriver ? On le découvre au fur et à mesure

    qu’on avance dans la lecture. Une rencontre va bouleverser sa vie. Celle de Jack pour qui il a eu le coup de foudre. Ils se

    fréquentent et tombent amoureux. En même temps, Matt fait une enquête pour découvrir la vérité sur la mort de ses

    parents et plusieurs événements insolites, voir même meurtriers (vous le découvrirez en le lisant) se produisent. Matt

    découvre que son amant est un (tenez-vous bien!) loup-garou et qu’il est très vieux. Jack comprenant que son âme sœur

    est en danger participe a l’enquête et découvre un secret qui concerne Matt. Les deux amants découvriront-ils la vérité?

     

    L'avis de Claudia

     

    J’ai beaucoup apprécié la lecture  de ce roman. A la fin de celui-ci je me  disais : « Déjà fini!!. Mais ça finit au pire

    moment !». Cette fin m’a laissée sur ma faim! C’est frustrant pour moi qui aime savoir comment une histoire se termine.

    J’ai hâte de lire la suite et savoir ce qui va arriver. 

    L’écriture est fluide et on reste accroché tout le long du livre. D’ailleurs, je l’ai lu True Moon d’une seule traite jusqu’à

    très tard le soir.  

    Bon, je vais vous parler des personnages principaux du livre. Matt est mon préféré car c’est un personnage dynamique,

    volontaire et  très gentil. On voit beaucoup d’affection envers sa tante et ses amis. C’est un gars qui aime fort, quitte à

    accepter les choses les plus étranges surtout de la part de son nouvel amoureux.  Jack, lui, est un vrai mec sexy selon

    Matt. Voici ce que Matt pense de Jack lors de leur première rencontre : «Mon seul désir était de m’asseoir sur ses genoux

    et l’embrasser. Ses lèvres étaient lisses et avaient l’air douces. J’avais envie d’y coller les miennes. Le fantasme devenait

    envoûtant. Il me rendait fou.» 

    Jack est également protecteur envers lui et ses frères et sœurs et très très passionné.  D’ailleurs, cette phrase de Jack est

    d’un romantisme absolu qui m’a bien fait battre le cœur : «Seras-tu aveugle et sourd pendant longtemps pour sentir enfin

    que le moteur de mes jours et de mes nuits est gravé dans ton nom ?» et ensuite il a dit ceci : « - Ton souffle m’interpelle

    chaque seconde ! Je ne respire que pour toi !». Si un gars me disait cela, je lui sauterais dessus direct. Pas juste sur place

    mais aussi ailleurs. 

    Si vous voulez connaître la suite de l’histoire, je vous conseille de le lire *rire diabolique*. J’attends la saison 2 avec

    impatience !

    True Moon Saison 1 de David Rider

    Merci David Rider (Ex- David Gilson) pour ce Service Presse   

     

    True Moon Saison 1 de David Rider

      True Moon Saison 1 de David Rider


    votre commentaire
  • Mystica, T.1 : Trahison

    Sharon Kena Editions, 13 pages

    Genre : Bit-Lit

    Sortie le 18 février 2014

    Résumé

    Alors que Sébastien doit se faire à sa nouvelle vie de loup-garou, Mystica essaie de protéger sa ville d’un plan

    machiavélique qu’organisent les vampires d’Agathe…

    À chacun ses problèmes !

    Et plus l’histoire avance, plus les problèmes se multiplient… Y aura-t-il un jour de paix dans leurs vies ?

    Dans une grande marmite, mélangez une petite ville en apparence tranquille, des créatures surnaturelles, un soupçon de

    combats sanglants où chacun agit uniquement pour son propre compte… et vous obtiendrez la recette idéale pour un

    ouvrage réussi dans lequel le monde ne connaît plus de règle et où la trahison est l’arme favorite, la plus vicieuse, la plus

    dangereuse.

    Un cocktail détonnant qui risque bien de vous étonner…

     

    L'Avis de Rosalie

    Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Sharon Kena et, bien sûr, Cindie Soue pour m'avoir accordé l'autorisation de

    lire ce roman en avant-première.

    Dès le début, nous sommes happés dans l'histoire, l'action démarre directement et durera tout le long du roman. Nous

    faisons tout d'abord connaissance avec Mystica, tueuse de vampires et autres monstres, au passé mystérieux (et qui l'est

    toujours autant à la fin du roman). Une femme secrète, avec un caractère bien trempé. Ensuite, arrive Sébastien, homme

    sans problème, qui se fait attaquer, un soir par un loup (garou,vous l'avez sûrement deviné) puis,Jérémy, un tombeur,

    collectionneur de conquêtes féminines. Et d'autres personnages comme Agathe, chef du clan de vampires local, François,

    un immortel qui n'a qu'un seul but dans sa longue, très longue vie: ramener à la vie son grand amour Clara. Au premier

    abord, l'abondance de personnages et de situations apparemment indépendantes les unes des autres m'ont un peu

    perturbée mais tout réside dans ce “apparemment”. En réalité, au fur et à mesure de la lecture, toutes les pièces du puzzle

    s'assemblent pour former un tout dans lequel la pièce maîtresse est Mystica. La cohésion entre les personnages

    commencent au moment où Mystica, dont Jérémy est le voisin, intervient pour sauver celui-ci des griffes de vampires.

    Etonnée par le fait que ces derniers voulaient Jérémy vivant et non pas comme nourriture, elle décide de le protéger et de

    trouver une explication à l'attitude des vampires. Cette recherche va l'amener à affronter les différents personnages

    pourdes raisons sur lesquelles je ne m'étendrais pas pour éviter de spoiler l'histoire. Je préfère vous laisser les découvrir.

    Mon sentiment final sur ce livre : j'ai passé un (trop court) moment agréable.

     

    L'écriture est fluide et la lecture, une fois tous les personnages bien assimilés, se fait avec une facilité qui ne fait

    qu'augmenter le plaisr de la découverte. Mais l'histoire me laisse comme un goût d'inachevé. Au vu de tous les

    personnages, je me demande si Cyndie Soue, ne nous réserve pas par la suite plusieurs tomes qui reprendraient plus en

    détail l'histoire de chacun. Peut-être en apprendre plus sur les origines de Mystica et l'évolution de sa relation avec Richard

    ? Le parcours de Jérémy et l'évolution de son don? Sébastien sera-t-il un bon meneur? Le but secret d'Agathe vis-à-vis

    deJérémy? Et si en effet Cindie Soue écrit de nouveaux tomes, vous pouvez me croire, je ne les raterai sous aucun

    prétexte.

     

    - Morceaux choisis -

     

    J'aime beaucoup cet extrait car il permet de ressentir l'angoisse de cette scène sans pour autant révéler qui est

    qui ?! Suspense !!!

    "...L’agresseur murmura une sorte de formule, mais c’était incompréhensible, comme s’il parlait une langue morte. Le

    visage de la défunte se reforma, il devint rose, ses yeux s’ouvrirent, ils étaient bleu océan. Le jeune homme eut une pensée

    qu’il ne put contrôler dans un moment pareil :comment pouvait-elle avoir les yeux bleus avec des origines antillaises ? Peu

    à peu, alors que la momie reprenait vie, la vue du jeune homme changea, devenant de plus en plus floue. Il eut

    l’impression que sa fin était proche, plus proche qu’il ne l’avait pensé. Dans quelques instants, il serait éliminé et personne

    ne pouvait l’en empêcher. Il résista pourtant autant qu’il le put à l’appel de la mort. Sa volonté de vivre se montrait plus

    forte que tout, même si la bataille était perdue d’avance. Pourtant, ses yeux se fermèrent tous seuls, il sombra dans un

    sommeil dont il ne se réveillerait jamais. Perdu. Tout était fini..."

     

    J'ai choisi cet extrait car il nous montre une facette plus tendre, plus fragile de Mystica : 

    ...Richard l’observa avec tendresse. Son visage s’approcha du sien, elle ne bougea plus. Il allait l’embrasser, mais baissa

    la tête avant. Elle fit de même pour ne pas se rendre ridicule, même si c’était trop tard.- Tu t’inquiètes beaucoup pour

    lui, dit-il soudainement. Tu l’aimes ? - Je ne sais pas. C’est compliqué. - C’est compliqué parce que tu le veux. Si tu

    écoutais un peu plus tes sentiments, tu saurais ce que tu ressens pour lui, ou pour moi. Je sais très bien que je ne te laisse

    pas indifférente. Alors pourquoi te fermes-tu ? - Peut-être parce que j’ai peur de souffrir. - Je ne veux pas te

    fairesouffrir. Je t’aime, tu sais. Je me sens tellement bien quand on est ensemble, mais j’ai aussi mal parce que tu n’es

    pas avec moi. Que pouvait-elle répondre à cette révélation ? Elle qui pensait qu’avec le temps ses sentiments avaient

    changé. Bien au contraire, ils s’étaient renforcés...

    Mystica, T.1 : Trahison de Cyndie Soue

    Rosalie

     

    Mystica, T.1 : Trahison de Cyndie SoueMystica, T.1 : Trahison de Cyndie Soue

    Mystica, T.1 : Trahison de Cyndie Soue


    votre commentaire
  • LA SOCIETE T.6 : LA FILLE DU BOUDOIR

     d'Angela Behelle

    La Société T.6

    La Bourdonnaye, Carré rose, décembre 2013, 4,99€

     

    Le Boudoir est hôtel d’un genre particulier. C’est dans cet endroit insolite que certains initiés viennent se vouer à la luxure

    la plus raffinée et jouir des services que peut leur offrir ce joyau niché en plein cœur de Paris. Ce fleuron de la Société est

    aujourd’hui dirigé par la fille de l’un de ses fondateurs. Fidèle à la mémoire de son père et toute dévouée à cet

    établissement qu’elle considère comme sa maison, Isabelle Marle connaît toutes les ficelles de son métier ainsi que tous les

    rouages de l’organisation secrète. Ce n’est pas un vain mot que d’affirmer qu’elle s’y consacre corps et âme. C’est précisément ce

    qui pousse Alexis Duivel à faire appel à elle quand se présente une occasion exceptionnelle pour la Société d’étendre ses

    ramifications jusqu’en Bretagne, quitte à bousculer sérieusement le quotidien de la jeune femme.

     

    L'Avis de Marine

    C’est avec hâte que je me suis ruée sur ce sixième tome. Et je n’ai absolument pas été déçue. 

    Isabelle Marle est une jeune femme déterminée qui dirige avec justesse Le Boudoir, un hôtel luxueux et raffiné en plein

    cœur de Paris qui accueille majoritairement les membres de La Société. Devenue directrice suite au décès de ses parents,

    elle gère l’équipe depuis deux ans avec l’aide de Josée, laissant ainsi tomber sa vie sentimentale et surtout ses activités

    charnelles. Elle ne vit plus que pour son hôtel. 

     

    Un jour, Lou (directrice de La Société – cf : Tome 4, la Gardienne de l’Oméga) lui annonce que l’architecte de son club

    souhaite passer une nuit à son hôtel en compagnie de quatre jeunes femmes biendifférentes. Malheureusement pour Isa,

    elle ne trouvera pas la quatrième et la gérante se trouve obligée de porter une cape et un loup pour satisfaire les besoins de

    Loïck Dehais. Elle dirige le ballet des mains et des bouches de main de maître mais ne le touchera pas de la soirée, il restera

    cependant marqué au fer rouge.Quelques mois plus tard, après une deuxième nuit masquée mais seule avec Loïck puis aucune

    nouvelle de lui, elle part dans une résidence sur une île bretonne sous les ordres d’Alexis afin d’aider à la réorganisation suite à

    l’achat par La Société. Elle découvre que les gérants ne sont autres que les parents et le frère de Loïck. Et ce ne sera pas la seule

    surprise… Dans la lancée de la série, ce tome reste fidèle au style qui caractérise Angela Behelle : une plume fine, remarquable

    et envoûtante. Après un petit passage à vide, pour ma part, avec le Tome 5 – L’inspiration d’Emeraude, l’auteure remonte en

    flèche. Le changement de décor est une bouffée d’air frais, je ne dis pas ça uniquement par patriotisme breton, et nous sort du

    traditionnel cadre parisien. Isa, Loïck et tous les autres personnages exécutent sous nos yeux un magnifique ballet mené de main

    de maître. 

     

    Je trouve que les aventures d’Isa sont surement les plus réalistes de tous les tomes. Les tourments, la joie et le désespoir

    sont parfaitement bien décrits. On vit avec elle. On est triste en même temps qu’elle. On aime en même temps qu’elle. On

    comprend ses gestes, ses erreurs. On se dit qu’on aurait surement fait les même. J’avais l’impression de lire une

    biographie, j’ai senti l’odeur de la mer en lisant ses lignes, la chaleur des corps en détaillant certains mots. J’avais parfois

    envie de lui crier de ne pas faire certains gestes, de ne pas dire certains mots…

     

    Concernant les autres personnages du livre, je les ai tous trouvés attachants (hormis une mais son rôle de garce lui va

    tellement bien qu’on va dire qu’elle est attachante) et réalistes. 

     

    Ce tome étant un tome avec un chiffre pair, on a une histoire plus romantique et moins érotico-sado-masochiste, ce qui ne

    m’a pas gênée plus que cela. Même si j’avoue retrouver avec hâte le tome 7, celui-ci m’a largement comblée. 

     

    Comme je l’ai toujours dit «La Société est une série d’érotiques smarts en costumes trois pièces ». Et je resterai

    une inconditionnelle lectrice d’Angela Behelle, je conseillerai également toujours ses livres à toutes les personnes en quête

    d’amour, d’érotisme, de charme et de luxe à la française. 

     

    Merci aux éditions La Bourdonnaye et Angela Behelle pour ce Service Presse !

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique